RETROUVEZ TOUTE NOTRE ACTUALITE

SUR NOTRE PAGE FACEBOOK

nos réunions

église évangélique de La Rochelle

membre de l'UNADF et affiliée au CNEF

Dimanche 10h - culte

Mardi 19h30 - édification et prière

Jeudi 19h30 à Rochefort - édification et prière

Vendredi 19h30 - réunion de jeunesse

 

contactez-nous

Tél. 06 17 47 09 67

Email. eelr.add@gmail.com

Email

Lancer ou arreter la musique

Copyright © 2019 - tous droits réservés
site réalisé par Franck MILLET

LES DONS SPIRITUELS

N.B - prescriptions pour l’exercice des dons spirituels dans l’église locale.

LIRE 1 Corinthiens 14. 23-28 et 31-32 et 39-40

INTRODUCTION

1. Ce qu’ils ne sont pas

Voici une liste non exhaustive de ce qu’ils ne sont pas :

Les dons spirituels sont différents du fruit de l’Esprit. Les dons de l'Esprit sont mentionnés dans 1 Corinthiens 12. 7-11 et le fruit de l'Esprit dans Galates 5. 22.

  -  Ils ne sont pas la propriété de celui qui les reçoit.

  -  Les dons spirituels ne sont pas pour un usage personnel et égoïste... ils sont au contraire pour l’édification de l’église.

  -  Ils ne servent pas à la glorification de celui qui l’exerce mais pour glorifier Dieu.

  -  Ils ne sont pas un critère de qualité, de croissance spirituelle, car ce sont des dons de Dieu.

  -  Ils ne transforment pas le croyant en - marionnette - entre les mains du Seigneur. Au contraire, Dieu intervient par une révélation dans

     nos pensées et non d’une dictée verbale.

 

1 Corinthiens 14. 23-28 et 31-32 et 39-40

V26 - composition de nos réunions évangéliques.  =) que tout se fasse pour l’édification / pas de règlement de compte, d'avis personnel,

          de reprise de la prédication…

V28 - pour l’interprétation, se taire.  =) parler à soi-même et à Dieu.

V39 - ainsi donc, frères et sœurs, aspirez au don de prophétie et n'empêchez pas de parler en langues,

V40 - mais que tout se fasse convenablement et avec ordre et que toutes choses se fassent avec bienséance et avec ordre.

 

2. Ce qu’ils sont

Au sens large, un don spirituel est une capacité particulière que l’Esprit communique en vue du service ou du Ministère dans et à travers l’église. Deux mots définissent les dons spirituels : « charisma » et « pneumatikos ».

 

Ce sont des dons - Ils sont dispensés par Dieu, et sont la conséquence de Sa grâce. Il est intéressant de noter que le mot ‘charisma’ est employé également dans Romains 6. 23 en référence au don gratuit de Dieu : la vie éternelle en Christ Jésus notre Seigneur. De la même façon, nous ne pouvons pas mériter les dons spirituels. Ils ne nous sont pas donnés parce que nous sommes justes ou saints, mais parce que Dieu donne avec grâce.

 

Ils sont spirituels - Dans 1 Corinthiens 12-1 Paul les appelle ici ‘pneumatika’. Ce mot possède plusieurs nuances de sens. Dans le contexte présent, il indique clairement que les dons décrits viennent de l’Esprit Saint lui-même. On peut suggérer également qu’ils sont surnaturels : parler en langues, par exemple, n’a rien à voir avec une capacité linguistique naturelle. Si les dons sont surnaturels, alors il n’y a pas de limites à ce que Dieu peut accomplir à travers eux.Par l’intermédiaire des dons de l’Esprit, l’Eglise dispose de la puissance prodigieuse du Dieu Vivant et véritable. Ils ne dépendent pas de nos capacités naturelles. Ils peuvent être utilisés par les faibles ou puissants, les pauvres ou les riches, les plus ou moins doués.

 

Ce sont des manifestations - Une ampoule allumée est la preuve visible de la présence d’électricité. De la même façon, les dons de l’Esprit sont la preuve audible de la présence de l’Esprit Saint en nous. Ces manifestations du Saint Esprit sont la démonstration de son action, par des œuvres divines et miraculeuses qui lui sont propres. Les dons spirituels proviennent d’un Dieu qui vit en nous. Ils sont donc à notre disposition, à portée de mains ! Ces dons sont promis à l’Eglise, et tous, hommes et femmes, régénérés, baptisés d’eau et d’Esprit, peuvent recevoir et exercer ces dons surnaturels.

Leur but - Il est possible qu’un chrétien utilise un don authentique dans un mauvais but.

 

C’est exactement ce qui se passait dans l’église de Corinthe. Paul veut corriger cela et il insiste, en leurs rappelant que les dons spirituels doivent servir pour le bien des autres. Les manifestations de l’Esprit sont données pour l’utilité commune Cf. 1Corinthiens 12-7. La valeur d’un don se juge par son impact sur l’édification de l’Eglise, car celui qui prophétise est plus grand que celui qui parle en langues, à moins que ce dernier n’interprète, pour que l’Eglise en reçoive de l’édification. Enfin, les dons spirituels sont importants pour l’évangélisation. Quand Jésus a commandé à ses disciples d’aller convertir le monde et de prêcher l’Evangile, Il a promis que les signes miraculeux accompagneraient la prédication de la Parole Cf. Marc 16. 17-18.  Marc 16-20 nous dit que cette parole de Jésus s’est réalisée.

 

3. Définir chaque don spirituel énuméré dans 1 Corinthiens 12 en citant des exemples bibliques

Dans 1 Corinthiens 12, Paul donne une liste de 9 dons spirituels. Les 9 charismes se répartissent en 3 groupes :

  -  Les dons de révélation : parole de sagesse, parole de connaissance et discernement des esprits.

  -  Les dons de puissance : don de la foi, don de guérison et don d'opérer des miracles.

  -  Les dons d'inspiration : don de prophétie, don des langues et don d'interprétation

 

Nous étudierons en détail chaque don mentionné ci-dessus. Il est parfois difficile, de distinguer nettement le surnaturel du naturel, et de dire par exemple où finit la foi chrétienne dans son exercice normal et où commence le don de la foi. De plus, il n’est pas judicieux de séparer hermétiquement chaque don, car par exemple dans le don d’opérer des miracles, nous pouvons y trouver une forme de manifestation du don de la foi.

 

  -  Les dons de révélation : parole de sagesse, parole de connaissance et discernement des esprits

 

4. Don de la Parole de sagesse

Il ne s'agit pas ici de la sagesse humaine acquise par l'étude ou l'expérience. La parole de sagesse est la révélation surnaturelle, par l'Esprit de Dieu, des plans divins, de la pensée ou de la volonté divine concernant des choses, des endroits, des individus. Ce don provient d'une révélation du Saint Esprit. C’est une capacité surnaturelle. C’est la capacité d’appliquer une connaissance donnée à un besoin spécifique qui apparaît dans l’église par exemple. Ce don se définit par la manifestation de l'Esprit appliquant la Parole de Dieu ou une parole de sagesse à une situation particulière. Nous prendrons l'exemple de deux hommes de Dieu, Etienne et Jacques.

 

- Etienne, dans Actes 6:10, exerça ce don car ses détracteurs « ne pouvaient résister à sa sagesse et à l'Esprit par lequel il parlait ». Le Seigneur lui a donné une grande sagesse pour qu'il prêche l'Evangile de façon que ses adversaires ne puissent réfuter ses arguments.

 

- Jacques, dans Actes 15:13-21, exerça également ce don durant le concile de Jérusalem car il permit de savoir si les gentils («non juif ») devaient obligatoirement obéir aux prescriptions de la Loi de Moïse pour acquérir le salut. Par l'exercice de ce don, Jacques permit aux délégués présents lors de ce concile d’affirmer que les gentils étaient sauvés par la grâce du Seigneur Jésus qui les avait pardonnés et avait fait d'eux de nouvelles créatures.

 

Le don de la Parole de Sagesse est distinct du don de la Parole de Connaissance, bien que les deux soient étroitement liés, souvent entremêlés comme les couleurs de l’Arc-en-ciel. Ces deux dons sont précédés par l’expression ‘Parole de’ qui suggère que la personne reçoit une parole de Dieu pour une situation particulière.

 

5. Le don de la Parole de Connaissance

Ces deux dons fonctionnent souvent en tandem. Ces dons se manifestent de façon spontanée... ils ne sont pas calculés, ne sont pas le fruit de déductions, de prévisions ou d’intuitions. Le Saint-Esprit rend un individu surnaturellement capable souvent à son insu d’apporter une parole de Dieu ou une perspective divine en vue de faire face à une situation. Le don de la parole de connaissance suppose la révélation surnaturelle d'un certain fait ou d'une certaine tâche à accomplir, que l'homme ne peut pas connaître par ses facultés naturelles. C'est une information surnaturelle que Dieu seul connaît. Le don de la Parole de connaissance est un des attributs du Ministère Don de docteur. On Note que c'est un don surnaturel.

 

il ne consiste certainement pas en une faculté naturelle d'analyse, de raisonnement ou d’exposition. Il est la manifestation du Saint-Esprit agissant à travers le croyant.

 

Nous prendrons l'exemple de Pierre avec Ananias et de Jésus avec la femme Samaritaine.

- C'est par ce don que, Pierre fut averti qu’Ananias ait gardé une partie du prix du champ Cf. Actes 5-3

- C'est par ce don que Jésus sut que la femme Samaritaine n’avait pas de mari mais plusieurs : « Va, lui dit Jésus, appelle ton mari et viens ici. La femme répondit : Je n'ai point de mari. Jésus lui dit : Tu as eu raison de dire : Je n'ai point de mari. Car tu as eu cinq maris et celui que tu as maintenant n'est pas ton mari. En cela tu as dit vrai » Jean 4.17-18.

 

6. Le don de révélation, de discernement des esprits

Ce don n’est pas le don naturel de discernement (aptitude psychologique à sonder un individu, finesse dans le jugement d’une personne). Le mot discerner (en grec, diacrisis) signifie « juger à travers, percer à jour ». Le don de discerner les esprits est la capacité donnée par Dieu de découvrir la présence et de connaître l’identité des esprits et des esprits seulement. La manifestation de ce don, est donc, de déterminer la nature des esprits, de manière à ce qu’ils puissent être chassés, s’ils sont impurs, mauvais. Ce don permet de discerner les influences diaboliques dans un homme, ou dans une situation. Ce don spirituel ne peut s’opérer que dans et par ’l'homme spirituel’. Cela est conforme avec 1 Corinthiens 2.14-15 : ce n'est que « spirituellement » que l'on peut juger des choses spirituelles. Ce don c’est la capacité de savoir avec certitude si certaines conduites ou certains enseignements se disant venant de Dieu sont réellement inspirées de Dieu, sataniques ou charnels. Nous prendrons deux exemples : ceux de Paul et du magicien Elymas, puis celui de Pierre avec Simon le magicien. Paul rempli du Saint Esprit, fut rendu conscient de l'esprit de ruse et de fraude qui habitait le magicien Elymas Cf. Actes 13. 6-10. Pierre discerna l’état de cœur de Simon le Magicien un esprit impur Cf. Actes 8. 23.

 

 

CONCLUSION

Il est à noter que Simon avait réussi à tromper tous les autres par son apparence Cf. Actes 8-13.

Les paroles de Pierre semblent bien indiquer qu'il discerna un mauvais esprit à l'œuvre dans et par Simon.

Cédric Guillermin