RETROUVEZ TOUTE NOTRE ACTUALITE

SUR NOTRE PAGE FACEBOOK

nos réunions

église évangélique de La Rochelle

membre de l'UNADF et affiliée au CNEF

Dimanche 10h - culte

Mardi 19h30 - édification et prière

Jeudi 19h30 à Rochefort - édification et prière

Vendredi 19h30 - réunion de jeunesse

 

contactez-nous

Tél. 06 17 47 09 67

Email. eelr.add@gmail.com

Email

Lancer ou arreter la musique

Copyright © 2019 - tous droits réservés
site réalisé par Franck MILLET

De la Parole aux actes… mais des actes à la Parole

Que la Bonne Nouvelle soit une parole, qui pourrait en douter ? C’est une nouvelle qui nous est communiquée et comment pourrions-nous l’entendre si personne ne la proclame ? Cela est évident et pourtant nous sentons bien que cela ne suffit pas.

                                                            INTRODUCTION

                                                             1. Dalida a chanté « paroles, paroles, paroles… »

                                                             Si l’Évangile est un discours, il risque fort de se diluer au milieu des innombrables discours qui nous

                                                             sont proposés, car nous ne sommes plus à une époque qui croit aux discours. Ils sont si faciles à

                                                             prononcer, comme les promesses électorales…

                                                             Et cela est d’autant plus vrai que les mots employés ne s’enracinent plus dans une culture

                                                             commune comme c’était autrefois le cas.

 

2.  d’humbles témoins

Jean.13  La mission de Jésus s’achève auprès des juifs, il pense à ceux qui ont cru en lui, c’est de eux seul qu’il s’occupera désormais.

Ni la douleur que lui causait la trahison de Judas, ni la connaissance du pouvoir que le Père lui confiait, ni la perspective de la gloire dans laquelle il allait entrer, n’ont détourné ses pensées de ses disciples.

 

Mais au quotidien parfois nous chutons « si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous pardonner nos péchés et nous purifier de toutes iniquité » 1 Jean 1-9  C’est ce précieux service que ce lavage symbolise.

 

V.4-5  en se levant et en mettant de côté ses vêtements, Jésus, quitte - en figure - la position de Seigneur et Maître qu’il avait prise sur cette terre au milieu des disciples pour prendre celle de serviteur en partant auprès du Père.

Lorsqu’il se produit une souillure, il faut l’application de la Parole au cœur et à la conscience pour juger ce péché et en être pleinement purifié.

Notre vie ne témoigne pas que par ses vertus, même si les fruits de l’Esprit parlent d’eux-mêmes. Elle témoigne aussi par la vérité avec laquelle nous pouvons reconnaître faiblesses et incapacités. La vérité de notre témoignage sera la vérité de notre soif de Dieu et de la vie qu’il donne.

 

3.  La vie et l’Esprit

Pourtant, si ceux qui nous entourent ne connaissent plus les grands récits bibliques et encore moins l’essentiel de l’Évangile, il faut bien leur transmettre le message, leur raconter cette parole qui s’adresse à l’humanité et donc aussi à eux personnellement.

Mais quel peut être le poids d’un discours aussi étrange ?

Jésus à dit : « faites de toutes les nations des disciples » Marc 16

 

Lire - 1 Timothée 6. 11-19

Alors, comment est l’état de vos pieds ? Jean 13. 6-10 Quelle est l'attitude de Pierre ?

 

4.  Deux pensées 

D’une part, il y a le poids de la vie de celui ou de celle qui parle. Si la vie de celui qui parle interpelle – par la confiance, l’action, l’amour, l’écoute etc... alors les mots qu’il utilisera pour en exprimer le fondement auront du sens. Ce n’est pas pour rien que Jésus guérissait et ne se contentait pas d’enseigner, on aura - vu - l’Évangile avant de l’entendre.

Et puis, bien sûr, il y a la force invisible de l’Esprit qui travaille sans que nous sachions comment dans le cœur des gens, qui fait qu’une parole parfois même mal exprimée peut changer une vie.

De ces deux forces, il va de soi que la seconde est l’essentielle et qu’elle seule porte ultimement du fruit... mais notre responsabilité est de mettre notre vie en conformité avec la parole que nous voulons annoncer.

 

5.  La communauté nouvelle

Il est un instrument essentiel dont le Seigneur se sert pour transmettre l’Évangile, c’est l’Église.

Elle est le lieu où des personnes cherchent ensemble à vivre le message de jésus, un lieu où le pardon et l’amour se vivent à plusieurs.

L’Église est un avant-goût du Royaume de dieu, non qu’elle soit protégée du monde et de ses tentations, non que ses membres soient entièrement libérés du péché, mais elle essaie de vivre les valeurs du Royaume de dieu, celles que Jésus est venu apporter sur la terre et qu’il a vécu lui-même.

 

C’est pour cette raison que Jésus parle de la ville sur la montagne ou de la lampe qui est là pour être vue et éclairée Matthieu 5.14-16

C’est à l’amour que les chrétiens auront les uns pour les autres, que le monde saura qu’ils sont les disciples de Jésus Jean 13.35

C’est aussi grâce à l’amour avec lequel ils s’approcheront de beaucoup d’autres, que ceux-ci découvriront que ce message contient quelque chose de nouveau.

 

l’Église avec la communauté des chrétiens est le meilleur instrument d’évangélisation, c’est le lieu où des gens peuvent venir voir ce que cela apporte d’être chrétien. Ainsi parole et actes ne peuvent qu’aller ensemble, l’Évangile est le message de Dieu aux hommes, mais il ne devient perceptible que lorsqu’il est vécu avec la force de l’Esprit.

Cédric Guillermin