RETROUVEZ TOUTE NOTRE ACTUALITE

SUR NOTRE PAGE FACEBOOK

nos réunions

église évangélique de La Rochelle

membre de l'UNADF et affiliée au CNEF

Dimanche 10h - culte

Mardi 19h30 - édification et prière

Jeudi 19h30 à Rochefort - édification et prière

Vendredi 19h30 - réunion de jeunesse

 

contactez-nous

Tél. 06 17 47 09 67

Email. eelr.add@gmail.com

Email

Lancer ou arreter la musique

Copyright © 2019 - tous droits réservés
site réalisé par Franck MILLET

LA SAINTETE DE DIEU EXIGE  - chapitre 2

N.Bune mauvaise perception de la personne de Dieu conduit inévitablement à une fausse conception de la croix, de notre propre personne et du salut que Dieu nous offre.

Sans une compréhension forte, équilibrée et enracinée dans la Parole de la Sainteté de Dieu, une grande confusion s’installe entre la «  grâce », le « salut » et le « péché »

Le péché et la grâce perdent toute leur signification en dehors de la sainteté de Dieu ! Si c’est le cas, l’Evangile proposé n’est qu’une méthode de plus, pur endiguer les faiblesses de caractère de chaque êtres humains.

La bonne Nouvelle de l’Evangile est que Dieu a pourvu au salut de l’humanité toute entière. Littéralement, le mot ‘sauvé’ en grec signifie être délivré d’un danger, sauvé de la mort.

La part accomplie par Dieu (Père, Fils et Saint Esprit) aujourd’hui 

A la suite de la création du ciel et de la terre Cf. Genèse 1 : 1 et de la désobéissance d’Adam et d’Eve, le péché est entré dans l’humanité toute entière. Néanmoins, Dieu a continué à agir dans la vie de son peuple et à prendre soin de sa création. Il est un Père rempli d’Amour qui veille sur les siens et sur l’ensemble de sa création. Par cela, le Seigneur a révélé son plan de salut à l’ensemble de l’humanité tout au long de l’histoire des hommes.

1/ Dieu a pourvu.

Le NT enseigne clairement que par la désobéissance d'un seul (Adam), tous les hommes sont morts, le péché s'étant étendu à tous entraîne la condamnation de tous (Cf. Romains 5 :15,18-19).

Ainsi le péché d'Adam est imputé à tous ses descendants naturels, tous ayant la même nature corrompue. C'est un mal universel ; nous sommes tous nés pécheurs, ce qui explique pourquoi nous péchons. « Car c'est du dedans, c'est du coeur des hommes, que sortent les mauvaises pensées (…). Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans, et souillent l'homme » Marc 7 :21-23. La Bible précise que le péché règne sur nous, qu'il nous domine, que nous en sommes les esclaves. Romains 6 :12-18.

C’est à cet égard que Paul déclarera : « Misérable que je suis! Qui me délivrera du corps de cette mort?... » ( Cf. Romains 7 :24) et il répondra lui –même « l'Écriture a tout renfermé sous le péché » (Galates 3 :22).

La loi proposait par l’offrande de sacrifice sanglant, la possibilité pour le pécheur de voir ses péchés couverts par le sang.

Toutefois selon Romains 3 :20 « nul ne sera justifié devant lui par les œuvres de la loi, puisque c'est par la loi que vient la connaissance du péché.».

Mais la foi, dans le sacrifice de Jésus-Christ représente une alliance éternelle : Hébreux 13 :20 « Que le Dieu de paix, qui a ramené d'entre les morts le grand pasteur des brebis, par le sang d'une alliance éternelle, notre Seigneur Jésus ».

Dieu lui-même remplit les conditions nécessaires au salut des hommes. Dieu n'a pas consulté les hommes pour savoir s'ils étaient d'accord avec cette alliance, car elle ne dépend que de sa décision souveraine, étant l'expression d'un acte de grâce éternel. Tout ce que l'homme doit faire, c'est croire que Dieu dit vrai.

 « Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils [ou: qui désobéit au Fils] ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui » Jean 3 :36.

« Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé » Actes 16 :31.

« C'est par grâce en effet que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. Ce n'est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie » Ephésiens 2 :8-9.

L’Evangile c’est la Bonne Nouvelle du salut accordé en réponse à notre foi, non plus sur la base d’œuvres méritoires.

 

2/ Jésus, le don de Dieu.

         La grâce remplit toute la Bible. L'exemple par excellence de la grâce de Dieu, c'est l'envoi de Son Fils dans le monde pour le salut des pécheurs. La justice de Dieu exige le châtiment du coupable, car la Bible déclare que « sans effusion de sang il n’y a point de pardon » Hébreux 9 :22.

 

         Pourtant seule l’offrande volontaire de Jésus, mourant sur la croix, comme « un agneau sans tâche » (Cf. 1 Pierre 1 :19), se donnant une fois pour toute pour ôter l’ensemble du péché de l’humanité est suffisante pour apaiser et détourner le châtiment de Dieu sur l’humanité.

Pourquoi Jésus ? « Le lendemain, il vit Jésus s'approcher de lui et dit : Voici l'Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde » Jean 1:29. Dans ce passage, Jean Baptiste qualifie Jésus d’« Agneau de Dieu ».

         Le seul moyen pour nous d’être sauvés, c’est qu’il y ait un être pur et innocent qui offre sa vie à notre place. Je crois que c’est ce que Jésus a fait il y a plus de deux mille ans à Golgotha, Jésus a pris ma place sur la croix du Calvaire, Jésus m’a racheté.

« sachant que ce n’est pas par des choses périssables, par de l’argent ou de l’or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache, 1Pierre 1:18.

En mourant en sacrifice à la croix, Jésus a effectué le sacrifice parfait, il est donc bien, l’Agneau de Dieu.

         Ce sacrifice, vieux de deux mille ans, est encore valable aujourd’hui et ce, jusqu'au terme de sa patience, nous n’avons plus besoin du sang de différents animaux car il suffit de reconnaître Christ comme son Sauveur et son Seigneur personnel

Enfin, il est à préciser que Jésus a donné lui-même sa vie, Il n’a pas subi les événements de sa mise à mort.

Dans Jean 10:18, Jésus déclare : « Personne ne me l’ôte, mais je la donne de moi–même ; ».

         En résumé, j’ai la conviction que Dieu le Père a envoyé Son Fils pour sauver les hommes. Le salut de chaque individu est donc entièrement offert par Dieu. C'est pourquoi la Bible parle de Jésus-Christ comme étant le don de Dieu, son don ineffable. «Car Dieu à tant aimé le monde, qu’il a donné Son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas, mais qu’il est la vie éternelle » Jean. 3 :16.

         Sur la base de l'œuvre de Jésus Christ, Dieu annonce à tous les hommes qu'il fait grâce à quiconque se repent de ses péchés, demande pardon et met sa confiance (sa foi) en Lui et décide désormais de suivre son enseignement !

Ceux qui n'acceptent pas ce sublime "cadeau" resteront à jamais loin de Celui qui voulait leur bonheur.

 

3/ Le ministère du Saint Esprit.

Dans le cadre du salut, je présenterai le ministère du Saint Esprit sous 4 aspects : 1- Son œuvre dans le Plan du Salut - 2- Rendre témoignage - 3- Demeurer dans le croyant - 4- Equiper le croyant.

 

1-Son œuvre dans le plan du Salut.

 « Et quand il (Le Saint Esprit) sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement: en ce qui concerne le péché, parce qu'ils ne croient pas en moi; la justice, parce que je vais au Père, et que vous ne me verrez plus; le jugement, parce que le prince de ce monde est jugé » Jean 16 :8-11.

Le Saint Esprit convainc dans trois domaines distincts.

Le péché:

comme un procurateur qui accuse, le Saint Esprit met en évidence le péché et l’incrédulité afin de susciter une prise de conscience, un sentiment de culpabilité et un besoin de pardon. La conviction du Saint Esprit rend ainsi conscience de la gravité du péché, de l’indignité du pécheur et des conséquences terrifiantes qui attendent le coupable s’il persiste dans sa mauvaise voie. Suite à cela, l’homme est face à un choix et à une décision : il résiste ou se rend à Dieu.

La justice:

Cette action de l’Esprit vise à faire perdre à l’homme toute illusion au sujet de sa propre justice.  « Nous sommes tous comme des impurs, Et toute notre justice est comme un vêtement souillé » Esaïe 64 : 6. L’Esprit convainc les hommes que Jésus est le Fils de Dieu. S’il est mort comme un malfaiteur, sa résurrection et Son ascension sont la preuve qu’Il est le Seul vrai Juste et Le chemin de la justice.

EX : Le Saint Esprit à la Pentecôte convainc les auditeurs de Pierre qu’ils avaient crucifié le Seigneur (Cf. Actes 2 :36-37), en leur donnant en même temps l’assurance qu’il y avait le pardon et le Salut en Son nom (Cf. Actes 2 :38). Le Saint Esprit rend conscient l’homme de l’idéal de justice qui existe en Jésus-Christ.

 

Le jugement:

Il nous convainc de Jugement parce que le prince de ce monde est jugé. L’Esprit convainc les hommes de la défaite de Satan à la croix (Cf. Jean 12 :31). Satan a été jugé à la croix. « Il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d'elles par la croix. » Colossiens 2 :15.

Par conséquent, Le Saint Esprit convainc de jugements tous ceux qui sont sous le joug de Satan,  « parce qu'il a fixé un jour où il jugera le monde selon la justice, par l'homme qu'il a désigné, (…)  en le ressuscitant des morts » Actes 17 :31.

Le Seigneur aime sa création et ses créatures, mais Il ne peut laisser le péché  et ces conséquences impunis. Il est donc celui qui ne laissera pas tous les crimes et toutes les injustices de ce monde impunis car « le salaire du péché c’est la mort » Romains 6 :23.

Ce jugement divin est la conséquence finale de l’œuvre du péché dans le cœur humain. Enfin, ce jugement démontre que Satan n’a plus le droit de tenir les hommes captifs, il n’en est plus le maître absolu.

 

2- Rendre témoignage.        

« L'Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu ». Nous avons reçu un esprit d’adoption par lequel nous crions Abba Père ! Dans nos doutes l’Esprit nous rappelle avec force et autorité que dorénavant, nous ne nous appartenons plus à nous-mêmes mais à Dieu. Ainsi, notre héritage est certain.

 

3- Demeurer dans le croyant.

De nombreux passages indiquent que le Saint Esprit demeurera dans le croyant :

Jean 14 :17 : « L’Esprit de vérité (…) Il demeure avec vous, et Il sera en vous » ;

1 Corinthiens 6 :19 : « votre corps est le temple du Saint Esprit qui est en vous » ;

Ephésiens 3 :17 : « en sorte que Christ habite dans vos cœurs par la foi »

Quand nous donnons notre vie à Jésus, nous recevons une personne qui vient habiter dans notre cœur. Toutes relations personnelles nécessitent de reconnaître la présence de l’autre. Ainsi le Saint Esprit, nous fait prendre conscience du privilège de la Présence de Dieu en nous et nous fait entrer dans une communion intime avec Lui.

 

4 – Equiper le croyant.         Sa mission est d’équiper et  de fortifier le croyant en le conduisant vers une intimité toujours plus grande avec Dieu, et dans une révélation croissante de sa Parole et une expérience de plénitude : le baptême dans le Saint Esprit et l’exercice des dons spirituels.

L’œuvre du Saint Esprit est aussi de glorifier, de rendre témoignage de Jésus ainsi que nous rappeler Ses paroles, de prendre ce qui est à Lui pour nous le donner.  Egalement, son but est de faire grandir chaque croyant dans une véritable sanctification et transformation à l’image de Jésus-Christ : c’est « d’amener toutes nos pensées captives à Christ ». Enfin, c’est de vivre de la vie de Jésus à travers nous. Néanmoins, la vie chrétienne n’est pas une liste de choses à faire pour essayer d’être meilleur, mais c’est tout simplement de laisser vivre Jésus en nous et nous en Lui. « Demeurez en moi, et je demeurerai en vous » Jean 15 :4.

Cédric Guillermin