RETROUVEZ TOUTE NOTRE ACTUALITE

SUR NOTRE PAGE FACEBOOK

nos réunions

église évangélique de La Rochelle

membre de l'UNADF et affiliée au CNEF

Dimanche 10h - culte

Mardi 19h30 - édification et prière

Jeudi 19h30 à Rochefort - édification et prière

Vendredi 19h30 - réunion de jeunesse

 

contactez-nous

Tél. 06 17 47 09 67

Email. eelr.add@gmail.com

Email

Lancer ou arreter la musique

Copyright © 2019 - tous droits réservés
site réalisé par Franck MILLET

Marc 2/14 : En passant, il vit Lévi, fils d'Alphée, assis au bureau des péages. Il lui dit : Suis-moi. Lévi se leva et le suivit.

Présentation de la parole qui change tout.

Suite à la déclaration du centurion qui savait qu’il suffisait au Seigneur de dire seulement un mot pour que son serviteur soit guéri et après l’invitation adressée à plusieurs de se lever, voici une nouvelle parole qui transforme la vie quand on lui obéit.

 

« Suis-moi » ou au pluriel : « Suivez-moi ».

 

Dans tous les cas, cette parole figure parmi celles dont la portée et les conséquences sont éternelles.

 

Avant d’en découvrir quelques aspects, soulignons la nature de celui qui dit « suis-moi ».

 

Ce « Moi » exprime toute la personnalité du Christ.

 

Avant de se lever pour le suivre, il est indispensable d’avoir eu la révélation de ce qu’il est.

 

Matthieu 16/16 : Simon Pierre répondit : Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.

 

Lui-même a déclaré être ce que les affirmations suivantes proclament :

 

Jean 6/35 : Jésus leur dit : Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n'aura jamais faim, et celui qui croit en moi n'aura jamais soif. 

 

Jean 8/12 : Jésus leur parla de nouveau, et dit : Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. 

 

Jean 10/7 : Jésus leur dit encore : En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis. 

 

Jean 10/14 : Je suis le bon berger. (10-14) Je connais mes brebis, et elles me connaissent.

 

Jean 10/36 : celui que le Père a sanctifié et envoyé dans le monde, vous lui dites : Tu blasphèmes ! Et cela parce que j'ai dit : Je suis le Fils de Dieu. 

 

 

Jean 11/25 : Jésus lui dit : Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort.

 

Jean 14/6 : Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. 

 

Jean 15/1 : Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron.

 

Jean 18/37 : Pilate lui dit : Tu es donc roi ? Jésus répondit : Tu le dis, je suis roi. Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité écoute ma voix.

1. Une parole qui conduit à un recommencement

 

Après avoir répondu à l’ordre du Seigneur, Lévi va voir plusieurs transformations s’effectuer.

 

1.1 Un changement de position

 

Il était assis.

Cette position pourrait être celle de quelqu’un qui se repose.

Ce n’est pas toujours le cas.

 

Elle peut aussi refléter la situation de quelqu’un qui a combattu pour un temps contre que quelque chose qui a finit par le vaincre.

 

Maintenant, cette personne est assise dans la défaite ou la résignation.

 

Il faut dire que le « métier » de Lévi n’était pas bien considéré.

Il l’avait peut-être accepté par résignation ou faiblesse ou bien par amour de l’argent.

 

Matthieu 4/16 : Ce peuple, assis dans les ténèbres, a vu une grande lumière ; et sur ceux qui étaient assis dans la région et l'ombre de la mort la lumière s'est levée.

En lui disant « suis-moi », Jésus donne à Lévi le pouvoir et la force de se lever.

 

À partir de cet instant, il ne sera plus assis, mais il se tiendra « debout ».

 

Cette nouvelle position est celle de quelqu’un qui a triomphé de ce qui avait triomphé de lui.

 

1.2 Un changement de communion.

 

Après avoir été assis au bureau des péages, il se mettra à table avec Jésus.

 

Marc 2/15 : Comme Jésus était à table dans la maison de Lévi, beaucoup de publicains et de gens de mauvaise vie se mirent aussi à table avec lui et avec ses disciples ; car ils étaient nombreux, et l'avaient suivi.

 

Être à table est l’image de la communion.

 

Après avoir été en communion avec les démons ou avec le péché, Lévi est à table avec le Seigneur.

 

Celui qui suit le Christ est en communion avec lui.

 

1.3 Un changement de destination

Cette destination est en fait la destinée.

 

Lévi est fils d’Alphée.

 

C’est un nom qui veut dire « éphémère ».

Il exprime le caractère passager de ce monde.

 

1 Jean 2/17 : le monde passe, et sa convoitise aussi ; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement.

 

Pourtant, le nom de Lévi représentait autre chose que cette sorte d’attachement.

 

Lévi veut dire « attaché ».

 

Dieu s’était « attaché » cette tribu pour son service.

En s’attachant aux choses du monde, Lévi a trahi sa vocation et sa destinée.

 

En suivant le Christ, il va connaître une nouvelle destination et une nouvelle destinée.

Son nom nouveau va l’exprimer.

 

« Matthieu » signifie « don de l’Éternel ».

C’est la vie éternelle qu’il reçoit en don.

 

Romains 6/23 : Car le salaire du péché, c'est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur.

 

2. Une parole qui conduit à une nouvelle nature

 

Marc 1/17 : Jésus leur dit : Suivez-moi, et je vous ferai pêcheurs d'hommes.

2.1 Cela fera d’eux des pêcheurs d’hommes

 

Il leur dit : « je vous ferai… ».

 

Pour d’autres, l’enseignement universel qui ressort de cette promesse est que dans tous les cas, Jésus fait de nous une nouvelle créature (2 Corinthiens 5/17).

 

2.2 Il fait de nous une nouvelle personne

 

Éphésiens 2/10 : Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d'avance, afin que nous les pratiquions.

2.3 C’est l’application des paroles dites par Dieu sur le potier

 

Jérémie 18/6 : Ne puis-je pas agir envers vous comme ce potier, maison d'Israël ? Dit l'Éternel. Voici, comme l'argile est dans la main du potier, Ainsi vous êtes dans ma main, maison d'Israël !

 

2.4 À nous de nous laisser modeler et façonner pour devenir ce qu’il a prévu que nous devenions, des vases de miséricorde après avoir été des vases de colère

 

Romains 9/23 : et s'il a voulu faire connaître la richesse de sa gloire envers des vases de miséricorde qu'il a d'avance préparés pour la gloire ? 

 

2.5 Paul affirme que c’est Dieu qui « a fait de lui » ce qu’il est devenu, ainsi que Pierre

 

Galates 2/8 : car celui qui a fait de Pierre l'apôtre des circoncis a aussi fait de moi l'apôtre des païens.

 

3. Suivre le Christ implique un renoncement

 

3.1 Les bonnes intentions ne suffisent pas

 

Luc 9/59 : Il dit à un autre : Suis-moi. Et il répondit : Seigneur, permets-moi d'aller d'abord ensevelir mon père.

 

Matthieu 8/22 : Mais Jésus lui répondit : Suis-moi, et laisse les morts ensevelir leurs morts.

3.2 L’invitation du Seigneur met au pied du mur

 

Matthieu 19/21 : Jésus lui dit : Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi.

 

3.3 L’appel du Christ a valeur de révélateur et elle teste la valeur véritable des intentions

 

Marc 10/21 : Jésus, l'ayant regardé, l'aima, et lui dit : Il te manque une chose ; va, vends tout ce que tu as, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi.

 

Marc 10/22 : Mais, affligé de cette parole, cet homme s'en alla tout triste ; car il avait de grands biens.

 

 

3.4 Il faudrait répondre à la manière de Philippe

 

Jean 1/43 : Le lendemain, Jésus voulut se rendre en Galilée, et il rencontra Philippe. Il lui dit : Suis-moi.

 

Jean 1/46 : Nathanaël lui dit : Peut-il venir de Nazareth quelque chose de bon ? Philippe lui répondit : Viens, et vois.

 

4. L’invitation est strictement personnelle

 

4.1 Pierre a la tendance assez répandue de regarder à ce que font les autres

 

Jean 21/19 : Il dit cela pour indiquer par quelle mort Pierre glorifierait Dieu.

 

Et ayant ainsi parlé, il lui dit : Suis-moi.

Pierre, s'étant retourné, vit venir après eux le disciple que Jésus aimait, celui qui, pendant le souper, s'était penché sur la poitrine de Jésus, et avait dit : Seigneur, qui est celui qui te livre ?

En le voyant, Pierre dit à Jésus : Et celui-ci, Seigneur, que lui arrivera-t-il ?

 

 

4.2 La réponse du Seigneur ne tarde pas à venir

 

Jean 21/22 : Jésus lui dit : Si je veux qu'il demeure jusqu'à ce que je vienne, que t'importe ? Toi, suis-moi.

Cédric Guillermin